sante

Grossesse et soleil : quelle protection solaire choisir enceinte ?

Marie Hot

Bronzer pendant la grossesse, bonne ou mauvaise idée ? Le retour des beaux jours arrive enfin et avec eux, le soleil qui fait du bien au moral, favorise la production de vitamine D et teinte joliment la peau. Cependant, on oublie parfois qu’il peut aussi présenter des risques. Si toute la famille joue la carte de la prudence face au soleil, une femme enceinte doit y être particulièrement vigilante.
Un certain nombre de questions se pose chez les futures mamans : quels sont les risques et comment se protéger efficacement du soleil enceinte ? Quelle crème solaire est la plus adaptée ? Retrouvez nos conseils en matière de protection solaire pour passer un été ensoleillé, en toute sécurité !

femme enceinte appliquant une crème solaire haute protection

Sommaire


 

Pourquoi se protéger du soleil lorsque l’on est enceinte ?

 

Quand bien même les dangers liés à l’exposition aux UV soient bien connus et présentent des risques importants pour la peau, ils se révèlent être d'autant plus préoccupants au cours de la grossesse. L'exposition au soleil enceinte est possible, mais avec prudence et précautions !

En effet, la sensibilité de la peau au soleil est particulièrement accrue pendant la grossesse et ceux en raison des hormones qui provoquent une plus grande photosensibilité. Enceinte, le corps de la femme fabrique davantage d’hormones ce qui stimule la production de mélanine. Avec l’exposition à la lumière du soleil, ces pigments à l’origine du bronzage remontent jusqu’à la surface de l’épiderme et peuvent faire émerger des taches hyperpigmentées sur la peau. Il existe donc un risque de taches de grossesse.

Le mélasma ou chloasma, plus communément appelé masque de grossesse, se manifeste par une hyperpigmentation de la peau, avec l’apparition de taches brunes, irrégulières et réparties sur différentes zones du visage telles que le front, les joues, les lèvres et les maxillaires. Il peut aussi se traduire par une ligne brune verticale sur le ventre allant du nombril jusqu’au pubis. Le masque de grossesse survient généralement entre le 4ᵉ et le 6ᵉ mois de la grossesse, du fait de l’imprégnation hormonale et disparaît normalement après l’accouchement, mais peut parfois persister plus longtemps, notamment si vous allaitez ou lors de la prise d’une nouvelle pilule contraceptive.

Toujours sous l’influence des hormones, la peau d’une femme enceinte se trouve fragilisée par la perte hydrique. En situation de déshydratation, prendre le soleil enceinte ne fait qu’accentuer le dessèchement cutané et peut provoquer des réactions inhabituelles comme l’apparition de varices, des vaisseaux sanguins plus dilatés (renforcé sous l’effet de la prise de poids et d’une circulation plus difficile pendant la grossesse), accompagné d’une transpiration plus abondante. La perte en eau provoquée par la chaleur peut également faire courir des risques d’éventuels coups de chaleur et de déshydratation en restant trop longtemps au soleil, ce qui pourrait dans ce cas nuire à votre bébé.

La grossesse ne doit cependant pas vous empêcher de profiter des beaux jours, mais pour éviter ces désagréments et s'exposer au soleil enceinte en toute sécurité, il est essentiel d’opter pour une crème solaire "pregnant friendly" tout en respectant certaines bonnes pratiques.

 

Comment choisir sa crème solaire pendant la grossesse ?

 

Quelle que soit la saison, il est primordial de protéger votre peau des coups de soleil et se préserver des risques de mélanome ! Les taches brunes peuvent en effet apparaître même en hiver, aucune femme enceinte et aucun phototype n’étant vraiment épargné. C’est pourquoi, il est recommandé d’adopter les bons gestes en ayant toujours à portée de main une crème solaire utilisable par les femmes enceintes ou allaitantes. Voici quelques conseils pour bien choisir votre protection solaire enceinte.

Dès le début de la grossesse, il est recommandé d’utiliser une crème solaire dotée d’un indice haute protection SPF50 ou SPF50+, avec filtres UVA / UVB et waterproof, aussi bien pour le visage que le corps. Choisissez-la, de préférence, avec un filtre minéral plutôt que chimique, bien qu’il n’y ait aucune raison de se méfier des protections solaires contenant des filtres chimiques (des mesures réglementaires européennes ont été prises ne permettant pas l’usage de filtres chimiques pouvant être à l’origine de perturbations endocriniennes ou autres). À savoir également que les filtres minéraux ne pénètrent pas dans la peau et réfléchissent les rayons UV et la lumière, les produits solaires en contenant étant d’ailleurs les seuls à pouvoir être labellisés bio. L’autre option est de vous orienter vers des crèmes solaires spécialement formulées pour les enfants ou la famille. Hypoallergéniques et sans conservateurs, elles répondront à vos besoins. En revanche, évitez les formats sprays qui ne sont pas conseillés compte tenu du risque d’inhalation du produit.

Pour résumer, dès que vous mettez le nez dehors, pensez crème solaire ! Que ce soit en ville, à la campagne ou à la mer, par temps nuageux ou ensoleillé, l’application de la protection solaire doit être renouvelée toutes les 2 heures et peut aussi être étalé sur le ventre. En prévention d’une exposition, la meilleure option reste le port d'un t-shirt anti-UV.

Concernant les autobronzants et les gélules solaires, mieux vaut faire l’impasse pendant 9 mois. Bien que préparant la peau au soleil, les compléments alimentaires solaires ne remplacent en aucun cas une protection solaire. Les autobronzants, quant à eux, peuvent contenir des ingrédients dont on ignore l'innocuité pour le fœtus. Dans le doute, il est donc préférable de limiter l’utilisation de cosmétiques non-indispensables et de privilégier l’application d’un écran solaire.

 

Comment profiter du soleil durant la grossesse ?

 

Le soleil peut s’accompagner de fortes chaleurs et la crème solaire seule ne suffit pas à vous protéger contre les risques solaires, la vigilance est donc de mise ! Certaines précautions peuvent vous aider à profiter du soleil :

  1. - Recherchez l’ombre et évitez de vous exposer entre 11h et 18h. Profitez du zénith pour vous reposer. Et pour faire le plein de vitamine D, 10 à 15 minutes d'ensoleillement normal suffisent à sécréter la vitamine D nécessaire à la fixation du calcium. À ce sujet, n'hésitez pas à faire un point avec votre médecin, pour envisager une supplémentation.
  2. - Protégez-vous en portant t-shirt / tunique, lunettes et chapeau. Ils sont impératifs pour se préserver des taches solaires, du coup de chaleur et de sécheresse oculaire, la peau et les yeux étant plus sensibles aux irritations sous l’effet hormonal.
  3. - Hydratez-vous suffisamment et contrebalancez la déshydratation causée par les hormones et la chaleur en buvant régulièrement ! L’eau hydrate à la fois votre organisme et votre peau.
  4. - Surveillez vos jambes, et oui, le soleil et la circulation veineuse ne font pas bon ménage ! Sous l’effet de la chaleur, mais aussi de la prise de poids, une exposition prolongée et statique favorise l’apparition des jambes lourdes, voire des varices. Alors si vous avez déjà constaté des varices ou si vous savez qu’il y a des problèmes de circulation dans votre famille, restez à l’ombre ! Passez-vous le jet d’eau froide sur les jambes ou rafraîchissez-vous avec un brumisateur. L’application d’un gel frais pour la grossesse vous permettra également de tonifier et soulager immédiatement les sensations de pesanteur.
  5. -Évitez les produits photosensibles comme le parfum ou certaines crèmes.

 

Comment soulager un coup de soleil quand on est enceinte ?

 

Malgré les précautions prises, il peut arriver d’attraper des coups de soleil. Comme pour n’importe qui, le coup de soleil se manifeste par l’apparition de rougeurs ou érythèmes 3 à 5 heures après l’exposition au soleil. C’est à ce moment-là que se font ressentir les sensations de brûlures et même de douleurs.

Pour soulager la sensation de brûlure, la future maman peut prendre une douche fraîche et appliquer des compresses froides ou un linge humidifié sur les zones atteintes. L’eau exerce un effet anti-douleur et anti-inflammatoire naturel. Attention, par contre, à ne pas verser de l’eau glacée, car la différence de température pourrait blesser la peau.

Les coups de soleil assèchent la peau en profondeur, dans ces conditions, badigeonnez-vous avec une crème adaptée aux brûlures cutanées ou utilisez un gel à l’Aloe Vera ou au calendula, aux propriétés apaisantes et cicatrisantes. En cas de coup de soleil / coup de chaleur, la déshydratation est générale, pensez donc à boire beaucoup d’eau !

Si les coups de soleil entraînent l’apparition de cloques accompagnées de fièvre et maux de tête, il est impératif de consulter un médecin.

Vous êtes maintenant prête à affronter les rayons du soleil avec votre joli bedon ! Allier grossesse et soleil n’est pas mission impossible, mais requiert le respect de certains gestes essentiels pour en profiter pleinement, sans prendre de risques inutiles pour votre santé et celle de votre bébé. Pendant la grossesse, il va donc falloir redoubler de prudence et vous équiper d’un bouclier solaire le mieux adapté à votre peau… et si vous avez besoin de davantage de conseils, n’hésitez pas à consulter le guide confectionné par notre pharmacien DocMorris pour vous aider dans le choix de votre crème solaire.

  •  Paiement
    sécurisé
  •  Délai d'expédition
    de 24h à 48h
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%