sante

Soleil en montagne : comment protéger sa peau et ses yeux ?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Halte aux idées reçues ! On croit souvent que le soleil en montagne est moins agressif qu’en bord de mer ! C’est faux, car les rayons UV sont moins filtrés par l’atmosphère du fait de l’altitude élevée et la neige reflète 85% des UV alors que le sable en reflète 20%. Aussi, le soleil peut agresser la peau et les yeux même quand le temps est couvert et l’effet anesthésiant du froid est tel que bien souvent les coups de soleil ne sont pas ressentis à la montagne. Comment bien se protéger à la montagne ? Votre pharmacien conseil DocMorris vous dit tout !

Famille à la montagne

Sommaire


Comment protéger son visage du soleil en montagne ?

 

Il faut choisir une protection solaire adaptée au visage sous la forme de crème, car les présentations sprays et laits ne sont pas adaptées pour mettre la bonne quantité de produit sur le visage. Une protection solaire efficace à la montagne a obligatoirement un indice de protection 50+, il faut en mettre une bonne quantité sans oublier le nez et les lèvres.

Que ce soit un écran minéral ou un écran chimique, ce qui compte est de renouveler l’application toutes les 2 heures. Pour le visage, il faut compléter la protection par une crème solaire pour les lèvres, sans oublier les oreilles.

Les fabricants ont fait beaucoup d'efforts pour développer des textures agréables et des packagings fonctionnels. Généralisation des petits conditionnements, faciles à glisser dans la poche et à dégainer, même avec des mains gantées !

Et le soir l’application d’une crème très hydratante, comme une cold cream par exemple, permettra de lutter contre les effets du froid qui assèche la peau.

180,12059,11071,68001,8332,2720,

 

Comment protéger la peau des enfants à la montagne ?

 

Vigilance maximale ! En effet, la peau des enfants est fine et immature et n’a aucune défense contre les agressions du soleil. Il faut donc choisir une crème adaptée aux enfants, de haute tolérance et qui limitent les risques d’allergie. Préférez les filtres solaires dit minéraux, avec une protection 50+.

Les crèmes solaires pour enfants sont aussi plus riches en actifs hydratants que les crèmes classiques étant donné que la peau des enfants se dessèche très vite. L’application doit également être renouvelée toutes les 2 heures.

 

Puis-je utiliser les mêmes produits solaires que l’été dernier ?

 

Vous vous dites que les fonds de flacons de cet été feront parfaitement l’affaire, puisque vous n’avez que votre visage à protéger du soleil ? Mais après avoir trainés dans le sable et sous la chaleur, puis avoir été stockés dans une salle de bain chaude et humide pendant plusieurs mois, il y a fort à parier que les filtres protecteurs qu’ils contiennent ne soient plus efficaces du tout. D’autant plus que les solaires utilisés à la plage ne conviennent pas forcément à la montagne. Les crèmes visages ski sont formulées pour être plus épaisses, car elles contiennent des filtres chimiques et des écrans minéraux. Ces derniers font l'effet de mini-miroirs sur la peau, renvoyant les rayons UV afin de limiter leur impact.

 

Faut-il préparer sa peau au soleil de montagne ?

 

C’est même fortement conseillé ! Notamment avec des compléments alimentaires activateurs de bronzage, mais cela ne dispense en aucun cas d’une protection solaire à très fort indice solaire.
Ces compléments alimentaires bronzage stimulent la production de mélanine responsable de la coloration de la peau et sont souvent à base de beta carotène et de vitamine E, d’excellents antioxydants. Il faut prévoir de les prendre entre 15 jours et 3 semaines avant le ski et ce pendant 1 mois en tout et surtout de ne pas oublier de protéger sa peau avec une crème solaire de fort indice.

22773,6618,5227

 

Comment se protéger les yeux ?

 

Pour les adultes

Il est important de choisir la bonne catégorie de verre. Pour la pratique du ski, il faut des verres de catégories 3 ou 4 qui filtrent 100% des UV.

Si possible les lunettes doivent être couvrantes sur les côtés. La teinte des verres a également une importance puisque les teintes jaunes et orangées accentuent le relief et les contrastes, et sont particulièrement conseillés pour les sports de glisse par temps de brouillard ou en fin de journée.

Attention un soleil voilé ou même absent reste toujours un danger très important pour les yeux. En choisissant notamment des lunettes à verre dit photochromiques (qui s’adaptent à la luminosité présente) alors les yeux restent parfaitement protégés, même si le soleil est peu présent.

Pour les enfants

Attention le danger est maximal pour les enfants concernant l’exposition des yeux au soleil. En effet, le cristallin est totalement transparent jusqu’à 15 ans environ et donc la rétine reçoit davantage d’UV nocifs. Il est donc primordial que les enfants portent de façon constante les lunettes lorsqu’ils sont en extérieur à la montagne et surtout d’apporter une vigilance toute particulière au choix de leurs lunettes de soleil.

Comme pour les adultes, les verres doivent être de catégories 3 ou 4 et filtrer 100% des UV, et être incassables en cas de chute. Les montures doivent être adaptées au visage de l’enfant afin qu’il soit libre de ses mouvements sans risque de les perdre pendant les activités. Pour cela le masque est particulièrement adapté, surtout avec un effet couvrant et protecteur sur le côté des yeux.

12583,3918,

 

Si on porte des lunettes de vue ou des lentilles ?

Normalement les lunettes de vue protègent partiellement des UV, mais ne sont pas assez couvrantes et surtout ne protègent pas du tout des effets éblouissants du soleil.

Alors quand on porte des lunettes, 3 options sont envisageables :

  1. 1. Mettre un masque solaire par-dessus ses lunettes, suffisamment grand et couvrant, pour qu’il ne provoque pas de gêne.
  2. 2. Acheter des lunettes solaires de catégorie 3 ou 4 adaptées à sa vue.
  3. 3. Mettre des lentilles et porter par-dessus un masque solaire ou des lunettes de soleil couvrantes de catégories 3 ou 4.

 

Sans lunettes de soleil au ski, que risque-t-on ?

On risque l’ophtalmie des neiges ou encore la conjonctivite solaire ! C’est un véritable coup de soleil de l’œil, une brûlure de la cornée qui survient quand on est exposé à des UV qui arrivent de toutes les directions (par exemple à cause de la réverbération sur la neige). Cette ophtalmie peut être très soudaine et apparaître même après un temps très court d’exposition.

Quant à la conjonctivite solaire, elle est très douloureuse et se manifeste quelques heures après l’exposition, provoquant une sensation de grain de sable, de larmoiements dans les yeux, et surtout la fermeture réflexe des paupières à toute source de lumière. C’est une consultation médicale d’urgence ! Les symptômes disparaissent en général en 48h mais une mise à l’obscurité pendant plusieurs jours peut être conseillée.

Enfin, n’oubliez pas que vous entamez votre capital vision par des expositions répétées aux UV sans protection puisque cela peut favoriser la cataracte et la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

21223,20174,10662,

Comment se protéger les mains ?

 

Comme les mains sont la plupart du temps bien protégées par le port des gants, on oublie qu’elles souffrent du froid et de l’air sec des montagnes.

Or la peau des mains est fragile, elle peut devenir rugueuse, présenter des coupures et des gerçures. Aussi, en même temps que vous appliquez de la crème solaire sur votre visage, vous pouvez aussi en mettre sur vos mains (ce qui les protégera de l’apparition prématurée de taches) mais surtout penser le soir à leur appliquer une crème très hydratante spécialement formulée pour les mains.

Alors parce que la peau et les yeux disposent d’un capital soleil non renouvelable, il est indispensable de les protéger des rayons solaires et encore plus lors de séjours à la montagne où les rayons ultraviolets y sont encore plus agressifs qu’ailleurs.

9849,11882,26455,
  •  Paiement
    sécurisé
  •  Délai d'expédition
    de 24h à 48h
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%